Yannick Noah est un joueur de tennis et chanteur, français d'origine camerounaise né le 18 mai 1960 à Sedan dans les Ardennes en France.

Il remporte notamment les Internationaux de France de Roland-Garros en 1983.

Au terme de sa carrière de joueur, il devient capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis qu'il mène à la victoire en 1991 et 1996.

En 1991Yannick enregistre son premier 45 tours Saga Africa. Repris     en choeur par des millions de spectateurs lors de la finale de la Coupe     Davis, la chanson bénéficiera d'un succès inattendu

A plus de quarante ans, le champion de tennis a depuis longtemps cédé la     place au chanteur. Cet homme généreux et tolérant est aussi devenu le     porte-parole d'une jeunesse idéaliste, ouverte au monde et pleine d'espoir.


    Il parvient brillamment à promouvoir, à travers sa musique, ses actions     humanitaires, et ses apparitions publiques, un monde meilleur où l'enfance     et la paix auront les plus beaux rôles. A la manière d'un sage africain, il     mène campagne de façon détendue contre toutes les injustices.
   
   
     
   
   
   
    La Coupe Davis
   
   
   
    Paradoxalement, le début de la gloire sportive coïncide avec son envie de     changement. Mal préparé à cette médiatisation démesurée, Noah perd un peu     les pédales. Il prolonge les après matches festifs, sort beaucoup, boit,     fume, se plaît à être là où on ne l'attend pas.
    Après des années de tennis de haut niveau, il tente une première     reconversion dans l'entraînement. Pari réussi puisqu'il remporte la Fed Cup     avec l'équipe de France féminine en 1996. Mais surtout, il mène l'équipe     masculine à la Victoire en Coupe Davis dès 1991, exploit attendu depuis     1932 !
   
   
   
    Saga Africa
   
   
   
    La même année, Yannick enregistre son premier 45 tours Saga Africa. Repris     en choeur par des millions de spectateurs lors de la finale de la Coupe     Davis, la chanson bénéficiera d'un succès inattendu. Mais beaucoup     considère encore ce titre comme un coup de tête improbable, venu d'un     touche-à-tout somme toute volage. C'est mal connaître Yannick, passionné en     toute chose.
    Urban tribu confirme en 1993 le virage amorcé par le sportif-chanteur avec     Saga Africa. Avec cet album très rock et une tournée marathon, Noah prouve     au public qu'il a plus d'une corde "à sa raquette".
    Côté coeur, ce père de famille affiche aussi une énergie sans faille. Après     deux divorces d'avec Cécilia et Heather, divorces aussi médiatiques que ses     exploits sportifs, Yannick renoue avec la sérénité auprès de ses quatre     enfants (Joachim, Yelena, Elyjah et Jenaye).
   
   
   
    Un homme de coeur
   
   
   
    Amoureux de la vie en toutes circonstances, il utilise aussi sa notoriété     pour de nobles causes en créant 'Les enfants de la Terre', puis 'Fête le     mur', associations caritatives venant en aide aux enfants défavorisés. Il     n'est pas rare non plus de le voir sur scène à côté des Goldman, Bruel,     Souchon ou Cabrel (Restos du Coeur, Concert pour le Tibet, ...) ou de     l'applaudir pour des matches exhibitions avec ses anciens compagnons de     tennis (Leconte ou Forget).
    En solo, il remplit aussi facilement l'Olympia que le Zénith. Jamais vénal     ni calculateur, Noah carbure aux sentiments et à l'honnêteté. Le public l'a     bien compris et salue ses actions, humanitaires, sportives ou musicales.
    Côté studio, Noah aborde le nouveau millénaire avec sagesse. Sa musique est     devenue le reflet de son état d'esprit: ouverte au monde, dansante,     joyeuse, comme l'est le reggae.
    Son album sobrement intitulé Yannick Noah, enregistré en France et au     Cameroun et sorti en septembre 2000, cartonne dans tous les hit-parades,     mené par les tubes Simon Papa Tara (hommage à son grand-père), La voix des     sages ou Les lionnes. Il faut dire que de grands noms ont participé à son     élaboration (J. Kapler, le frère de J-J Goldman, Goldman lui-même et Gildas     Arzel).
   
   
   
    Pokhara
   
   
   
    Depuis, Yannick Noah a relevé le difficile pari qu'il s'était donné. Exit     le sportif de haut niveau. Noah l'artiste a parfaitement réussi sa     reconversion. Pour preuve encore ses opus: Pokhara en 2003 (un immense     succès) et le Live 2002 qui retranscrit l'ambiance de fête véhiculée sur     scène par le chanteur.